Devenir Graphiste : fiche métier et débouchés professionnels

Graphiste

Chargé de mettre en évidence les envies et les interprétations de chacun, le graphiste est un artiste né. Il peut évoluer au sein de plusieurs institutions différentes et à différents niveaux de capacité. Le métier de graphiste est une profession qui laisse libre cours à l’imagination et qui demande un certain sens créatif. Ne s’invente pas graphiste qui veut, des diplômes et formations sont bel et bien à prévoir pour pouvoir exercer cette profession singulière. Découvrez tout de suite les qualifications, les compétences et les qualités d’un bon graphiste, mais aussi les spécificités du métier.

Les missions du graphiste

Le graphiste est un technicien spécialisé dans l’image et le design illustratif. Son domaine d’expertise est l’art par excellence. Il utilise ses talents d’interprète pour donner vie aux concepts oraux indiqués par ses clients ou ses supérieurs. Il doit être capable de cerner l’idée du client qui se trouve en face de lui en peu de temps et de lui apporter les modifications structurales nécessaires à la réalisation d’un produit fini. C’est un job qui nécessite donc une certaine maîtrise pour être pratiqué en freelance.

Parmi les missions du graphiste, on retrouve le plus souvent l’élaboration de projets en rapport avec un univers graphique bien précis. Le graphiste peut également s’atteler à la tâche de la réalisation d’une charte graphique précise pour un produit ou une enseigne. Il sera donc amené à concevoir ce qui va représenter physiquement ou digitalement l’image de marque d’une entreprise. Un des objectifs cachés du graphiste est de transmettre des significations et des messages à travers ses œuvres. Il doit pouvoir conjuguer subtilité et efficacité au sein de ses illustrations de façon à remplir efficacement les objectifs du groupe qui l’a sollicité. Le graphiste peut être amené à travailler autant sur des bannières publicitaires que sur des logos, des sites web, des flyers publicitaires ou encore des packagings de produits. Le graphiste doit savoir pallier les problèmes techniques qu’il est amené à affronter au jour le jour (contraintes de temps et de ressources).

Il doit également savoir gérer les priorités pour apporter un aspect ludique à ses œuvres sans trop les charger. Au cours de son travail, le graphiste est également amené à réaliser des chartes illustratives graphiques pour des projets différents, recensant majoritairement des éléments comme :

La typographie

Les couleurs

Les contrastes

Ce n’est pas tout, le graphiste est également amené à réaliser du montage graphique et même de la photogravure dans certains cas.

Savoir-faire et compétences du graphiste

Le maître-mot de cette profession est : sens créatif. Sans ses compétences en dessin, le graphiste ne pourrait jamais interpréter les idées des autres d’une façon aussi exacte. Il doit également savoir se montrer curieux et à l’afflux des nouvelles tendances, car il est souvent amené à travailler sur des projets concurrentiels. Un bon graphiste doit faire preuve d’une certaine sensibilité s’il veut arriver à cerner efficacement le sentiment que son client veut projeter à travers son design. Un bon sens de la communication visuelle, du dialogue et de la compréhension sont les qualités idéales d’un graphiste.

Après, côté technique, le graphiste se doit évidemment de maîtriser les techniques visuelles de base, à savoir :

Les balances de blancs

Les ombrages

La maîtrise des alliances de couleurs

Et parce que l’ère du temps numérique l’y oblige, le graphiste doit savoir utiliser les logiciels de PAO tels qu’Adobe Photoshop sur le bout des doigts. D’autres logiciels de graphisme comme Illustrator, InDesign ou encore Xpress en poche sont également de bons atouts. Une des qualités requises pour devenir graphiste est la maîtrise du stress. Une bonne gestion de ses émotions est primordiale pour réussir dans une profession qui est souvent régie par des deadlines précises. De solides compétences en gestion et en marketing sont également à prévoir si vous souhaitez vous lancer dans une carrière de graphiste en freelance.

Niveau d'études et formation pour devenir graphiste

Un BTS Design Graphique est nécessaire au minimum pour décrocher le poste de graphiste. Les écoles supérieures d’art peuvent vous fournir les compétences nécessaires à l’accomplissement de la formation, notamment à travers les diplômes DNA et DNSEP spécialité design et illustration. Vous pourrez également prétendre au poste de graphiste en intégrant une école Supérieure d’Art appliqué, qui vous formera en vue de l’obtention du diplôme de DSAA en art option design graphique. Il vous restera également la possibilité d’avoir recours aux formations de graphiste condensées, dispensées par les organismes privés. L’avantage de ce type de formation, c'est qu’elles sont souvent organisées en régime intermittent. Vous aurez donc du temps pour faire votre maîtrise pratique sur le côté.

Carrière et débouchés professionnels du métier de graphiste

Le graphiste designer fraîchement diplômé a deux choix devant lui : soit il continue sa carrière en print, soit il fait le pari du digital. Les deux concepts sont farouchement similaires, seulement, l’un est évidemment plus concret que l’autre. Là encore, il aura deux options : travailler en régime salarial ou en graphiste indépendant. Pour débuter, opérer au sein d’une agence structurée est la meilleure option afin de gagner en expérience. Le graphiste peut travailler dans de multiples domaines comme la presse, le publicitaire ou encore, le commerce électronique.

Le graphiste évolue généralement au sein d’un bureau de supports en communication ou de création où il occupe un poste en intermittence pendant ses premières années d’effectif. En prenant du galon, le graphiste peut occuper le poste de directeur artistique. Le poste de chargé d’atelier artistique est aussi une débouchée à prévoir pour le graphiste. Il peut également créer sa propre agence de création et y gérer de nombreux contrats à la fois.

Salaire d'un graphiste

Un graphiste débutant aura un salaire qui gravitera autour des 1 600 euros bruts. Sa rémunération augmente au fur et à mesure qu’il obtient des contrats plus juteux et plus importants. Son portfolio joue également un rôle dans la fixation de ses honoraires. Bien garnir ce dernier lui vaudra forcément une reconnaissance certaine et donc, une rémunération plus intéressante. La moyenne générale de salaire pour un graphiste employé est de 2 000 euros. D’une façon générale, les graphistes qui atteignent le rang d’expérimentés peuvent se faire jusqu’à 50 000 euros par an.

Voir aussi

Vegan Food

L'édition en design graphique

Découvrir le projet

Découvrir les formations

Design Graphique

Le Bachelor Design Graphique est un diplôme qui s'adresse à des étudiants envisageant une insertion rapide dans la vie active. La formation aborde les concepts et les méthodologies du graphisme et de l'infographie appliqués à la communication visuelle.

Découvrir la formation

Prépa Design

L’année de Prépa Design est une classe en Arts Appliqués qui constitue la porte d’entrée dans les études d’arts appliqués et de design. Elle permet d'acquérir les bases techniques et théoriques qui seront réinvesties tout au long de la formation de l'étudiant.

Découvrir la formation