Basile Brun architecte d'intérieur ancien étudiant de l'IFFDEC. Promotion 2016

Architecte d'intérieur

L’architecture d’intérieur comme vecteur d’épanouissement

Attiré dès son plus jeune âge par l’architecture, Basile Brun, 26 ans, a logiquement persévéré dans cette voie à l’IFFDEC avec un goût prononcé pour l’architecture d’intérieur.

Basile a terminé son cursus à l'IFFDEC par la formation d'architecte d'intérieur, cinq années de cursus qui lui permettent désormais d’évoluer avec bonheur dans son milieu de prédilection.

Rencontre avec un jeune architecte aux multiples projets...

L’architecture d’intérieur comme vecteur d’épanouissement

Il semble que très jeune, tu aies manifesté un penchant particulier pour l’architecture.
Peux-tu nous en dire dire plus ?

Depuis de longues années j’étais effectivement passionné par le domaine de l’architecture en général. Je me revois, plus petit, à griffonner des maisons en suivant les lignes des feuilles quadrillées… Naturellement, j’ai souhaité orienter mes études dans cette voie sans savoir exactement le métier que je ferais, même si au départ, la balance penchait peut-être davantage vers celui d’architecte. Mes idées se sont éclairées à l’IFFDEC. J’ai voulu devenir un architecte d’intérieur.

Que retiens-tu de ton passage à l’IFFDEC ?

Les formations proposées par l’IFFDEC sont très professionnalisantes. C’est en partie grâce à ça, qu’après avoir obtenu mon diplôme d’agenceur d’espace, j’ai souhaité poursuivre dans cette même école et obtenir celui d’architecte d’intérieur.

Sur les deux années de mastère, huit mois se déroulent en entreprises : c’est le plus bel exercice pour progresser.

Clairement, l’IFFDEC met la barre haute. Durant ces cinq années, il a fallu s’invertir sans relâche pour tâcher de réussir. Aujourd’hui, je ne peux que remercier mes professeurs et encadrants qui m’ont énormément appris…

Comment s’est passée l’intégration dans le monde professionnel ?

En sortant de l’école, j’appréhendais de ne pas trouver de travail dans mon domaine. Je venais de passer deux années en stages alternés dans une agence sans que cela débouche sur une offre d’emploi, faute de place. La déception était immense, je ne vais pas le cacher. Après cinq années d’investissement acharné, je pensais me réserver deux mois de vacances et chercher un poste à la rentrée.
Finalement, il n’en a pas été ainsi. Le 4 juillet, je postulais à une offre d’emploi en tant qu’architecte d’intérieur. Le 5, j’étais reçu lors d’un entretien et le 6 j’obtenais une réponse favorable. BYE BYE les deux mois de vacances rêvés (rires) mais tellement heureux !

Comment as-tu vécu le passage d’exercices scolaires à des projets professionnels avec de « vrais » clients ?

Lors de mes différents stages, j’ai eu la chance d’être encadré et de pouvoir travailler sur des projets concrets. Cela a été une aide précieuse pour prendre davantage confiance en soi. Mes mentors se reconnaitront ! Ils m’ont accompagné à prendre ce virage entre l’école et l’agence.

Et l’univers professionnel au sens large n’était pas inconnu pour toi...

J’avais, en effet, une belle expérience...En parallèle à mes études, j’ai travaillé six années, les week-ends et périodes estivales dans un fast-food à l’enseigne bien connue. J’ai été plongé très vite dans le monde professionnel au travers de différents postes et diverses responsabilités. Même si le domaine est bien différent de celui de l’architecture, je ne regretterais jamais cette expérience riche qui me sert aujourd’hui.

Quel est ton poste actuel. Quelles sont tes missions ?

En janvier 2019, six mois après l’obtention de mon diplôme, j’ai souhaité changer d’agence afin d’évoluer sur des projets différents. Aujourd’hui, je ne travaille quasiment que pour les professionnels sur des projets de type restaurants, bars, hôtels et commerces, ce qui me plait énormément. J’exerce mon métier de A à Z avec des missions variées découlant des phases naturelles d’un projet (création, plans détaillés, démarches administratives, suivi architectural, etc).

Pour terminer, quels conseils donnerais-tu à un futur étudiant ?

Passion et investissement sont pour moi les maîtres-mots parfaits menant vers la réussite. Non pas vers une quelconque réussite mais vers sa propre réussite… Avec du courage, on arrive à beaucoup d’exploits...

Suivre le même cursus de formation de Basile

Si vous souhaitez suivre le même cursus que Basile, vous devrez alors préparer une année de mise à niveau, suivi d'un Bachelor en Design d'Espace pour terminer par le Mastère Architecture Intérieure de l'école de design IFFDEC.

Voir aussi

AR' Milin

Aménagement d'un restaurant panoramique

Découvrir le projet

Découvrir les formations

Design d'espace

Le Bachelor en Design d'Espace vise la professionnalisation de l'étudiant. L’accent est porté sur la maîtrise des techniques de représentation (dessin, maquettes) et l'utilisation des logiciels utilisés dans le monde professionnel.

Découvrir la formation

Architecture d'intérieur

Le Mastère fait suite à une formation préalable de niveau 5 en Design d'Espace. À la fois approfondissement et spécialisation, ce cursus constitue un véritable tremplin pour l’emploi.

Découvrir la formation